Acheter un condo à Montréal : un guide pour s’y retrouver

Au moment de concrétiser un rêve et d’acheter un condo, les questions se bousculent. Qu’est-ce qu’une copropriété? Comment s’y retrouver? Quelles sont les différentes formes de copropriétés? À quoi faut-il penser? Quels sont les nouveaux projets à Montréal? Pourtant, être copropriétaire n’est pas plus compliqué qu’être propriétaire. Et ça peut être beaucoup plus avantageux.
Partager
Condo neuf de nuit arrondissement Plateau-Mont-Royal

Pour faire simple, une copropriété est un bien détenu par plusieurs personnes. On peut ainsi être copropriétaire d’un immeuble mais aussi d’une auto ou d’un bateau. Ça permet souvent de profiter à plusieurs de quelque chose qu’il serait plus difficile d’acquérir tout seul.

Légalement, on trouve deux types de copropriétés : indivise ou divise.

Copropriété indivise

Que peut bien vouloir dire « indivise »? On ne coupe pas une propriété en morceaux. Mais on peut partager son usage. La copropriété indivise signifie qu’il n’y a pas de division matérielle entre les divers propriétaires. Chacun est propriétaire du tout, en proportion de son investissement. Il profite de sa partie, mais possède aussi une partie de l’ensemble. Par exemple, des membres d’une même famille qui achètent ensemble un triplex ou un duplex pour occuper chacun un étage se partagent la propriété de manière indivise. Un couple qui achète une maison ou un appartement ensemble le fait également de manière indivise.

Il existe plusieurs copropriétés indivises sur le marché de la revente. Notez qu’elles ne sont pas admissibles à l’assurance prêt et que la mise de fonds doit donc être plus importante.

Condo (ou copropriété divise)

Condo neuf Montréal

Condo neuf à Montréal avec passante
Source: 
Alexande CV

Dans le cas d’un condo en copropriété « divise », chacun possède sa part, mais certaines parties sont la propriété de tous. En d’autres mots, le propriétaire d’un logement privé est aussi copropriétaire des espaces communs comme le toit, le terrain, les couloirs, les ascenseurs, les escaliers, les espaces de garages ou de stationnement. Les copropriétaires partagent donc ensemble les frais d’entretien et de réparation ainsi que la responsabilité générale de l’immeuble. Une belle manière d’économiser sur la facture qu’on devrait payer si on était seul.

Les copropriétés sont en général divisées en différentes catégories en fonction de leur taille et de leur forme.

Plex et petits immeubles pour rapprocher le monde

Condo Montréal

Condo à Montréal dans un petit immeuble
Source: 
Alexande CV

Montréal est la ville par excellence des plex. Ça fait partie de son ADN et de son charme. On parle de plex lorsqu’il y a de deux (duplex) à huit (huitplex) logements. Au-delà de huit et jusqu’à vingt, on parle plutôt de petits immeubles.

Il existe des projets de plex récents qui ont remis au goût du jour un concept qui a eu beaucoup de succès autrefois. Ces nouveaux développements ont, pour la plupart, été réalisés sur des terrains résidentiels libres ou des espaces qui étaient auparavant de plus faible densité.

C’est ainsi qu’on trouve dans certains quartiers centraux et en périphérie du centre comme dans les arrondissements Saint-Laurent, Le Sud-Ouest, LaSalle, Côte-des-Neige–Notre-Dame-de-Grâce, Rosemont–La Petite-Patrie, Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension des plex composées de plusieurs copropriétés qui s’élèvent sur un petit terrain vacant, prennent la place d’une station service ou d’une maison unifamiliale.

Ça rapproche le monde et ça permet à plus de gens de profiter des avantages d’habiter en ville.

Des immeubles intégrés à leur quartier

Condo neuf Montréal

Extérieur condo arrondissement Plateau-Mont-Royal
Source: 
Robert Etcheverry

Dans la plupart des arrondissements de Montréal, on trouve des projets de vingt à cent unités. Ces immeubles sont en général dotés d’une entrée unique mais, plus modestes que les copropriétés plus hautes et plus grandes, ils offrent rarement un ascenseur, une piscine ou un centre sportif.

Bien intégrés à leur environnement, ces immeubles enrichissent la vie des quartiers dans lesquels ils sont bâtis.

Des tours d’habitation pour voir la ville de haut

Condo neuf arrondissement LaSalle

Tour de condo près d'un métro
Source: 
Alexande CV

Les immeubles en béton ne sont pas toujours des gratte-ciel. Mais ils ont l’avantage de s’élever et de permettre de densifier des quartiers de plus en plus recherchés.

On trouve de nombreux bâtiments de 6 à 12 étages à proximité des transports collectifs dans les quartiers périphériques du centre comme le Triangle et le Quartier Angrignon. Ces immeubles proposent à leurs copropriétaires certains services communs comme une salle d’exercice, un sauna ou une salle de réception. Parfois, on y trouve même une piscine extérieure. Les frais de condo sont généralement bas et le rapport qualité-prix est un argument supplémentaire pour les acheteurs.

La plupart des tours de 12 étages sont érigées dans des quartiers plus denses comme le centre-ville et Griffintown. Ces projets ambitieux et souvent haut de gamme s’élèvent au cœur de l’action. Ils comprennent presque toujours des services comme une salle d’exercice, une piscine intérieure et parfois même une piscine sur le toit, des jardins, un service de portier, etc. La vie dans ces tours prestigieuses attire une clientèle active et urbaine à la recherche d’un pied-à-terre en ville ou d’une propriété proche du travail et des sorties culturelles.

Maisons de ville

Maison de ville Faubourg Contrecoeur

Extérieur maison dans quartier famille
Source: 
Bénédicte Brocard

Pour celles et ceux qui veulent avoir le sentiment d’habiter leur propre maison tout en bénéficiant des avantages de la copropriété, il existe de plus en plus de projets de maisons de ville. Pour plus d’efficacité et de commodité, les services communs de ces maisons, comme l’entretien des terrains ou le déneigement, sont souvent partagés entre les propriétaires. Dans certains cas, on trouve aussi des espaces de stationnements bien pratiques. Bref, tous les bénéfices de la maison individuelle avec les avantages de la copropriété.

Le plaisir d’être copropriétaire, c’est avant tout celui d’être propriétaire. À cela s’ajoute aussi celui de partager les frais, de faire des économies et de vivre bien entouré.

Carte des projets de copropriétés à Montréal

Autres articles sur :