Demeurer en famille

Claudine et Alexandre étaient très heureux dans leur six et demi du Mile-End. Ils y vivaient avec leur fille Romane, âgée de trois ans à l’époque. Ils se sont donc mis à la recherche d’une demeure pouvant mieux accueillir une famille.
Partager
Famille intergénérationnel à Verdun

Ils ont trouvé un duplex à étages dans Rosemont, s’étendant sur environ 800 pieds carrés, avec sous-sol et cour arrière. Mais Claudine avait des doutes. « Pour moi, l’immeuble était trop à l’est », raconte-t-elle. « Mais quand on l’a visité, on a eu un coup de cœur, et les étoiles se sont enlignées. »

Coup de pouce parental

Ces étoiles, ce sont les mères d’Alexandre et Claudine. Elles les ont en effet aidés à financer l’achat. D’ailleurs, l’année prochaine, la mère d’Alexandre emménagera dans le deuxième étage du duplex. « Les maisons intergénérationnelles pourraient devenir de plus en plus communes à Montréal », souligne Claudine. « Pour nous, sans l’aide précieuse de nos mères, ça n’aurait pas été possible d’acheter. »

Claudine œuvre dans le milieu du théâtre, tandis qu’Alexandre est paysagiste. Pour cette famille décidément urbaine, il était nécessaire de rester en ville. « Nous profitons de l’effervescence culturelle de Montréal », ajoute Claudine. « Nous n’étions pas prêts de troquer ça pour la vie de banlieue. » Le couple a emménagé dans le duplex en mars 2014, et un an plus tard, une deuxième petite fille, Géraldine, s’est ajoutée à la tribu. Alexandre et Claudine ont découvert que le quartier était particulièrement favorable aux familles. « Quand on a deux enfants, avoir une cour et une ruelle, c’est l’idéal », commente Claudine. « Les voisins avec qui on partage la ruelle organisent deux fêtes durant l’été », raconte Alexandre. « Quand je reviens du travail en vélo, il y a plein d’enfants qui y jouent, ou des personnes qui y écoutent le hockey. C’est un quartier animé. »

Un quartier à notre image

Le duplex est bien placé. La garderie de Romane et le travail d’Alexandre sont à deux pas tandis que la promenade Masson, en plein développement, offre des commerces de proximité. De plus, il est facile de se garer dans leur rue. Pour Alexandre, son nouveau statut de propriétaire lui a donné l’occasion parfaite pour entreprendre des projets de design intérieur. « Il n’y avait pas beaucoup de rénovations à faire », admet-il. « Il fallait surtout mettre la maison à notre image. » Dans la cuisine, il a retiré les armoires, construit un îlot et installé un nouveau plancher de bois. Au sous-sol, il a construit un mur en bois dans le salon et une étagère encastrée dans le bureau, et il a modernisé la salle de bain.

Claudine se sent comblée dans cette résidence centrale, urbaine et spacieuse. « C’est très grand pour nous », affirme-t-elle. « Ça va être le fun d’y voir les filles grandir », conclut Alexandre.


Vous faites partie de ces heureux propriétaires qui ont mis la main sur le condo, l’unifamiliale, le duplex ou le triplex idéal ? 

Faites-nous parvenir vos coordonnées à info.habiter@ville.montreal.qc.ca et nous communiquerons avec vous pour recueillir votre témoignage.

Autres articles sur :