Le bungalow : solide, abordable et plein de charme

Montréal est connu pour ses plex en brique rouge où s’accrochent des escaliers en spirale. Mais Montréal est aussi une ville de bungalows!
Partager
Bungalow à Montréal-Nord

Les origines du bungalow

Depuis sa création, le bungalow a pris de multiples visages, et ce partout à travers le monde. À l’origine, le terme vient de l’Inde où « bangalo » ou « bangla » désignait une hutte de bois à toit de chaume. Les colons anglais se sont inspirés de son style d’architecture pour concevoir leurs chalets à la campagne ou au bord de la mer.

Pour les Anglais, le mot bungalow faisait référence à une petite habitation détachée dressée sur un étage et munie d’une grande véranda. Mais, avec le temps, il en est venu à désigner une grande variété de bâtiments dans divers pays. En Inde, à Singapour et en Malaisie, il évoque une maison unifamiliale de petite ou de grande taille, en opposition à un bloc appartement. Aux États-Unis, le bungalow est plutôt synonyme de maison unifamiliale sur un étage et demi ou deux étages, au style architectural Arts and Craft.

Qu’est-ce qu’un bungalow ?

Au Québec, le bungalow est une maison unifamiliale à un étage, généralement rectangulaire, de superficie modeste et doté d’une longue façade parallèle à la rue. Le bungalow possède habituellement un sous-sol, un abri voiture, un petit cagibi indépendant ainsi qu’une grande pelouse à l’avant. Quoique souvent détaché, le bungalow est parfois jumelé.

Le bungalow a fait fureur entre les années 1950 et 1970. On en trouve donc plusieurs dans les quartiers montréalais construits dans cette période, comme à Saint-Léonard (secteur de la rue des Artisans), à Pierrefonds, dans le Nouveau-Rosemont et dans l’ouest de Montréal-Nord. Dans le quartier Trétreaultville, on trouve un grand nombre de bungalows à quelques pas d’un métro.

Ce type d’habitation est idéal pour les jeunes familles qui désirent profiter d’une cour privée, sans avoir à entretenir un terrain trop important. Le bungalow est généralement plus abordable que d’autres types de maisons unifamiliales au gabarit plus costaud; plusieurs familles qui achètent un bungalow peuvent d’ailleurs, sous certaines conditions, obtenir une aide financière de la Ville.

Les rénovateurs pourront trouver un bungalow auquel ils redonneront tout son cachet rétro. Les bungalows plus anciens sont d’ailleurs reconnus pour la qualité artisanale de leur construction et pour leur charpente solide. Il n’est pas rare, lors d’un achat, d’en faire l’acquisition auprès de son premier occupant, lequel y a passé la majorité de sa vie et y a élevé ses enfants.

Au fil des ans, les quartiers de bungalow se sont diversifiés. Oubliez les enfilades arides et monotones de maisons toutes semblables : chaque propriétaire a fait évolué son bungalow au fil du temps, lui a donné sa personnalité propre, et les arbres plantés il y a 50 ou 60 ans donnent maintenant à la rue un caractère verdoyant.

Bref, si vous cherchez une maison unifamiliale dans un quartier tranquille et plein de charme, Montréal a beaucoup à vous offrir !

Autres articles sur :