Ma première maison à Tétreaultville

Quadrilatère niché entre le fleuve et la rue Sherbrooke, tout juste à l’est de l’autoroute 25, Tétreaultville attire les familles à la recherche d’une maison — et d’une cour — à un prix abordable. Le prix médian d’une unifamiliale y est d’environ 330 000 $, 70 000 $ moins cher que sur l’ensemble de l’île de Montréal.
Partager
Deux enfants marche dans une rue de Tétreauville.

Des familles séduites par l’aubaine témoignent de leur nouvelle vie dans ce quartier de Mercier-Est.

« Comme on ne trouvait rien dans notre gamme de prix, on a élargi les critères dans notre recherche de résidence », dit Ariane Mailloux, qui habitait alors à Parc-Extension. « On voulait une maison avec trois chambres, une petite cour, une entrée de garage, sur une rue calme, sur l’île », résume la mère de deux jeunes garçons.

Audrey Méthot, mère de Samuelle, 5 ans et d’Eliott, 7 ans, a eu exactement la même réflexion : « On était locataire près du parc Molson dans Rosemont et on souhaitait devenir propriétaire. On s’est donc éloigné un peu dans l’est pour trouver une maison qui respectait notre budget. » Un petit bungalow des années 1950 a ainsi reçu dans les trois dernières années beaucoup, beaucoup d’amour de la famille, qui a rénové son intérieur de A à Z.

Bungalow à Tétreauville

Bungalow à Tétreauville.
Source : 
Photo: Alexandre Campeau-Vallée

« Même si elles ont une soixantaine d’années, les maisons unifamiliales du quartier sont en très bon état. La qualité de la construction est là ! » dit François Mihos, agent technique en urbanisme pour l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

 

Un quartier complet

Tétreaultville en a fait du chemin ! D’abord un village rural, puis l’une des premières banlieues de la métropole, le quartier est aujourd’hui une destination urbaine abordable pour les familles qui ne veulent pas faire de compromis sur l’espace.

« La tendance à l’embellissement est évidente, témoigne Ariane Mailloux. On sent la volonté de verdir le secteur et de le rendre encore plus attrayant pour les familles. La superbe piscine Annie-Pelletier est un bon exemple ! »

Piscine Annie-Pelletier

Ouverture de la piscine Annie-Pelletier avec un enfant jouant en avant plan.
Source : 
Arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve

Nicolas Le Jeune, qui a déménagé dans le quartier il y a six ans, remarque un rajeunissement flagrant de son voisinage : « Dans chaque maison vendue par un retraité vient s’établir une jeune famille. » Aujourd’hui, 60 % des ménages qui habitent Mercier-Est ont des enfants.

Tous les services pratiques se font à distance de marche. « Un petit marché, les écoles, trois parcs, des loisirs, etc. » énumère Audrey Méthot. Seule ombre au tableau : les petits commerces de proximité qui tardent à s’implanter.

Cela s’explique par la présence de deux grands centres commerciaux, selon François Mihos : « Les Galeries d’Anjou et la Place Versailles proposent une bonne quantité de commerces, où les résidents ont encore le réflexe d’aller en voiture. » L’expert en urbanisme est d’avis que si la nouvelle population du secteur souhaite et encourage une offre plus diversifiée, la rue Hochelaga aurait le potentiel de combler cette demande.

 

La nature et l’accessibilité

La présence de la Promenade Bellerive avec son accès au fleuve est un atout évident pour le quartier.

« On y déguste une crème glacée — dont le prix est abordable ! –, on y organise des pique-niques, et on s’est même procuré un permis pour y pêcher en famille. Les enfants adorent ! » se réjouit Audrey Méthot.

Promenade Belle-Rive

Bord de l'eau du parc de la promenade Belle-Rive.
Source : 
Grands parcs

Même si plusieurs résidents jouissent d’une cour privée, ils ne boudent pas pour autant les points verts du quartier qui sont bien fréquentés par les familles. « Les parcs grouillent de vie », résume Ariane Mailloux. La présence de ruelles offre une autre option de terrain de jeu pour les enfants, qui aiment y donner quelques coups de pédale ou échanger une rondelle.

La proximité de l’autoroute 25 et de la rue Sherbrooke permet des déplacements efficaces en voiture. Au quotidien, les parents choisissent toutefois souvent le transport en commun. « Un autobus express nous amène au métro Honoré-Beaugrand. En 40 minutes, je suis au centre-ville ! », dit Nicolas Le Jeune.

Une maison unifamiliale abordable dans un quartier pratique en pleine revitalisation : bienvenue à Tétreaultville !

 

 

À retenir...

Arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve 

Parcours riverain : Mercier-Est et Pointe-aux-Trembles

Offre immobilière variée : maisons unifamiliales, plex et, plus récemment, copropriétés

15 établissements d’enseignement, dont 9 écoles primaires et 4 écoles secondaires

Plus de 25 CPE ou garderies

19 parcs, dont le boisé Thomas-Chapais et le parc de la promenade Bellerive

Une station de métro, Honoré-Beaugrand et un accès facile à l’autoroute 25

Une bibliothèque, une maison de la culture, un aréna, une piscine extérieure, une piscine intérieure…

Des quartiers à découvrir...

 

Tout ce que j'aime du Faubourg Contrecœur