Nouveau Rosemont : le nouvel ami de la famille

Débordant de verdure au sud par la présence du magnifique Jardin Botanique, de l’immense parc Maisonneuve et du Village olympique, le quartier Nouveau Rosemont est traversé par de grands axes de circulation, comme les boulevards Pie IX et Rosemont ou les rues Viau et Beaubien, qui le rendent facilement accessible de partout. Avec ses nombreux espaces verts et son offre immobilière intéressante, c’est un secteur de prédilection pour les familles.
Partager
Famille devant sa maison dans le quartier Nouveau Rosemont

Arrivée du Mexique il y a 4 ans avec son conjoint, Anne a été conquise par le Nouveau Rosemont. « Nous avons atterri ici par hasard et, maintenant, on ne veut plus en repartir! », raconte cette jeune professeure de français. 

« Au départ, on a choisi le quartier pour son accessibilité et sa proximité avec mon travail. Mais, rapidement, on a découvert que c’était bien plus que ça », précise-t-elle.

Depuis leur arrivée à Montréal, Anne et son conjoint ont eu deux enfants et de nombreuses occasions de profiter des parcs du quartier. 

Marie-Jeanne et Fernando viennent quant à eux d’acheter une maison sur la rue Viau. Ils font le même constat qu’Anne. « Ça ne ressemble pas à la ville, explique Fernando. Pourtant, on est tout près. » Marie-Jeanne et Fernando ont vendu leur appartement d’Outremont et, pour le même prix, ils ont pu s’acheter une maison jumelée avec une cour sur l’île de Montréal. « On planifie avoir des enfants, précise Fernando. Il nous fallait plus grand. Ici, c’est la maison idéale. » 

Habitation Nouveau-Rosemont

vue de face de maison du Nouveau-Rosemont
Source : 
Frédérique Ménard-Aubin

On trouve dans le Nouveau Rosemont une grande variété de types d'habitations que ce soit des maisons unifamiliales isolées, comme celles qu’on trouve principalement dans la Cité-Jardin et près du parc de la Louisiane, des maisons en rangée, des duplex et des immeubles à appartements comme les célèbres pyramides olympiques situées sur la rue Sherbrooke.

Le quartier compte aussi un havre de paix peuplé d’arbres impressionnants et de petites maisons au charme fou. L’enclave de la Cité-Jardin est un écrin de verdure créée dans les années 40 et inspiré d’un concept urbanistique britannique datant de la fin du XIXe siècle. Le maire Jean Drapeau y avait sa résidence autrefois et, aujourd’hui, on y trouve toujours un sentiment de sérénité. 

« On avait regardé plusieurs quartiers avec notre agent. Nos critères étaient clairs. Nous voulions quelque chose d’accessible, mais avec de l’espace et de la verdure, une cour, des rues larges et tranquilles. Dans le Nouveau Rosemont, on a découvert plein de petits, de grands et de très grands parcs, de nombreux commerces de proximité et, en plus, les rues y sont souvent bordées d’arbres mâtures », confie Fernando. 

Le parc Maisonneuve attire le monde : les amateurs de vélos l’été, les adeptes de ski de fond l’hiver et les familles en quête de quiétude et de nature toute l’année. 

« Avec mes enfants, on nous trouve souvent au parc, raconte Anne.

Il y en a quatre tout près de chez nous dont un juste en face de notre petit bloc à appartements. » 

Si le quartier est aussi vert, c’est notamment parce que les terrains sont souvent plus grands qu’ailleurs et qu’ils sont dotés d’une cour avant. 

Quand il parle des parcs, Fernando est enthousiaste. « La ville va installer un parc à chien tout près de chez nous. Ça tombe bien, on planifie adopter un chien », explique-t-il. Le jeune vétérinaire a aussi découvert que le quartier avait son lot de petits commerces. « Je fréquente déjà les cafés du quartier et j’ai découvert, à quelques coins de rue de chez moi, une petite épicerie indépendante. On sent qu’il y a un esprit de communauté », précise-t-il. 

Parc Maisonneuve

deux cyclistes sur la piste cyclable du parc Maisonneuve
Source : 
Frédérique Ménard-Aubin

Même si les rues sont spacieuses et qu’on n’a pas l’impression d’être en ville, le Nouveau Rosemont offre en effet des atouts très urbains qui facilitent la vie des résidents, particulièrement ceux qui, comme Anne, n’ont pas d’auto. 

« Le travail, l’épicerie, on fait tout en transport en commun ou à pied, confie-t-elle. C’est un plaisir d’avoir des commerces indépendants tout près de chez nous. On va souvent sur Beaubien faire notre épicerie. Mais on prend aussi les vélos. Il faut dire que mon conjoint travaille dans une boutique de vélo », précise en souriant l’enseignante. Et quand il faut trouver une grande surface, il suffit de se déplacer un peu plus au Nord, au centre d'achat Le Boulevard. 

Tout, ou presque, peut se faire à pied. Quand il faut prendre l’autobus, on a l’embarras du choix : le 18 sur Beaubien, le 197 sur Rosemont, le 139 sur Pie IX ou le 136 sur Viau. Par ailleurs, le quartier compte de nombreuses pistes cyclables, comme celles d’est en ouest sur les rues Saint-Zotique et Rachel ou encore celles du nord au sud sur la 30e et la 31e rue, sans compter les pistes du parc Maisonneuve qui rejoignent la rue Sherbrooke. 

Le Nouveau Rosemont attire de plus en plus de gens et, surtout, des familles qui y trouvent une réponse à leur besoin d’espace et de verdure, et ce, sans devoir s’exiler en banlieue ou prendre chaque jour son auto.

Parc Maisonneuve

Quartier Rosemont, parc Maisonneuve, coucher de soleil
Source : 
Frédérique Ménard-Aubin

À retenir...

Nombreux espaces verts (dont les parcs Maisonneuve, Étienne-Desmarteau et de la Louisiane)

Nombreux d'équipements sportifs (piscine Joseph-Paré, terrains de soccer, de tennis et de baseball, centre Étienne-Desmarteau)

Nombreux hôpitaux et cliniques, comme l'hôpital Maisonneuve-Rosemont, l'Institut de cardiologie de Montréal, le centre Marie-Enfant et l'hôpital Santa-Cabrini

Nombreuses écoles

Golf municipal

Proximité du CÉGEP de Rosemont et du Collège Jean-Eudes