Rivière-des-Prairies : un espace urbain en pleine nature

Immédiatement, l’on constate combien cette partie au nord-est de l’île est verdoyante. Puis, on ne peut s’empêcher de contempler ce Montréal bucolique, parcouru par un réseau cyclable de 12 km qui longe la rivière des Prairies.
Partager
Deux femmes promenant des enfants dans une petite voiture au bord de la rivière.

Victor est enseignant dans l’une des écoles de Rivière-des-Prairies. Père monoparental, il constate que le quartier jouit d’une excellente qualité de vie. L’une des nombreuses pistes cyclables de l’arrondissement traverse le Parc-nature de la Pointe-aux-Prairies. Victor l’emprunte régulièrement lorsqu’il revient de travailler. « Je prends mon vélo pour toutes les sorties dans le quartier », explique-t-il. C’est justement en vélo qu’il a remarqué que les parcs et espaces verts bénéficiaient d’une belle mise en valeur. L’été, ils accueillent spectacles et activités communautaires, culturelles, sociales et sportives. Au parc Armand-Bombardier, une charmante place avec jeux d’eaux, bancs, tables et pergola a été aménagée. « On est en pleine transition ici », ajoute Victor.

Francis, qui vit à Rivière-des-Prairies depuis toujours, est d’accord. Depuis un certain temps, il note une véritable évolution de l’endroit. « Il y a beaucoup de nouvelles constructions », commente le jeune homme, « des condos, des nouvelles maisons, des commerces aussi. »

Le boulevard Gouin est en effet en pleine revitalisation. Afin de favoriser la mixité sociale et l’accueil des familles autant que des couples et célibataires, divers types de logements sont bâtis. L’année 2013 a vu la mise en chantier de 149 unités de logements en copropriétés, 43 unités de résidences unifamiliales et 132 unités locatives ou coopératives.  

Des projets d’envergure verront bientôt le jour : l’arrondissement envisage la présence éventuelle de nouveaux commerces de proximité; ailleurs se dressera une nouvelle maison de la culture tandis que la Bibliothèque de Rivière-des-Prairies s’agrandira.

Francis, sportif assumé, apprécie surtout les espaces récréatifs, comme l’aréna René-Masson sur le boulevard Perras, ou le Centre aquatique de Rivière-des-Prairies sur le boulevard Rodolphe-Forget. « Nous avons plusieurs patinoires extérieures et divers terrains de jeux », commente-t-il. « Les pistes cyclables sont à côté et on est au bord de l’eau. »

L’autobus Express 449 permet de se rendre en ville en un tournemain. « D’ici, il est facile d’aller au métro Radisson », raconte Francis. « Plusieurs autobus passent dans le coin et les circuits de la STM sont bien adaptés. On peut circuler facilement dans le quartier. »

Le quartier Rivière-des-Prairies verra aussi la mise en service de deux nouvelles gares du Train de l’est de la ligne Mascouche, soit la gare Rivière-des-Prairies et la gare Anjou. Sur l’île, ce train mènera jusqu’au centre-ville.

Francis remarque que le quartier est très multiculturel, séduisant une communauté internationale. Dans l’arrondissement, 23 % de la population est issue de l’immigration, et sur ce chiffre, 18 % réside à Rivière-des-Prairies. Le quartier est bien pourvu en écoles et en parcs, ce qui attire les familles. On en dénombre pas moins de 16 000 ! « C’est un quartier qui voit chaque année s’installer des familles », conclut Francis.