Une petite vie urbaine

« Notre maison est un point de service pour vivre en ville », confie Leïla, étudiante en éducation et enseignante suppléante. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle et son mari, Marc-André, un inspecteur pour la Ville de Montréal, ont choisi d’habiter ce condo avec leurs trois enfants, Adèle (6 ans), Jules (4 ans) et Olive (1 an).
Partager
Portrait de famille Le-plateau-Mont-Royal

Situé sur le Plateau près du Carré St-Louis, l’appartement occupe le rez-de-chaussée d’un triplex. En s’y installant, Leïla et Marc-André ont choisi un mode de vie urbain. Ils se déplacent le plus souvent à pied et profitent d’une foule d’activités à proximité. De plus, ils sont à deux pas de la Grande Bibliothèque, du Quartier des spectacles, de plusieurs parcs, de l’école d’Adèle, et d’une station de métro, au cas où ils veulent profiter de la programmation gratuite du Cinéma Beaubien.


Un coup de cœur pour la ruelle

Avant d’emménager dans leur condo en 2013, le couple louait un appartement, également sur le Plateau. Mais celui-ci était au troisième étage, ce qui devenait de moins en moins commode. Leïla a alors entamé une recherche sur Internet afin de se faire une idée du marché.Elle avoue que les photos de leur condo actuel n’étaient pas très séduisantes. Mais celles de la ruelle arrière l’ont convaincue de se déplacer pour le visiter. Accompagnée de son conjoint et de l’agent immobilier, le couple s’est rendu sur place pour rapidement se rendre compte que l’appartement offrait exactement ce qu’il recherchait.

« Ce qu’on voulait, c’était quelque chose dans le quartier, avec le même cachet historique », raconte Leïla. « Ici, c’est un triplex typique du Plateau, avec la cour arrière. Je m’imaginais bien y vivre avec les enfants; la petite qui dessine, le petit qui joue dans la ruelle. »


Une vie de quartier animée

L’espace n’est pas immense, mais il est charmant et répond parfaitement aux besoins de la petite famille. Les enfants partagent la plus grande chambre, mais on fait attention de ne pas trop la remplir. « Quand un objet rentre, un autre sort », explique Marc-André. Quant à la ruelle champêtre à l’arrière, elle donne l’occasion aux adultes et aux enfants de faire connaissance avec le voisinage et de se faire des amis.

« Il y a de plus en plus de familles dans notre ruelle », dit Leïla. « On fait la fête, on organise des barbecues. Une fois quelques tables installées, chacun apporte sa nourriture. La ruelle joue un rôle très important dans notre vie de quartier », conclut Leïla tandis qu’Adèle, sa fille aînée, salue une voisine.

Sans aucun doute, plus qu’un appartement, c’est une véritable communauté que la famille a trouvée!

VOUS FAITES PARTIE DE CES HEUREUX PROPRIÉTAIRES QUI ONT MIS LA MAIN SUR LE CONDO, L’UNIFAMILIALE, LE DUPLEX OU LE TRIPLEX IDÉAL ?

FAITES-NOUS PARVENIR VOS COORDONNÉES À INFO.HABITER@VILLE.MONTREAL.QC.CA ET NOUS COMMUNIQUERONS AVEC VOUS POUR RECUEILLIR VOTRE TÉMOIGNAGE.

Autres articles sur :